Tout quitter pour mes rêves

0
J’avais envie de partager comment j’ai vécu le plus gros changement dans ma vie, jusqu’à maintenant. Tu ne le sais peut-être pas, mais je viens de Québec et en janvier dernier, j’ai décidé de poursuivre une partie de ma vie à Montréal. En toute honnêteté, ce revirement de situation était vraiment hors de ma zone de confort, car j’avais pas mal tout dans ma petite ville : un copain idéal, un travail bien payé (pour un étudiant) et je voyageais beaucoup. Plusieurs choses ont changé à l’automne 2017, donc j’étais prêt à faire le saut afin de réaliser mes rêves. J’ai décidé de déménager dans la métropole car ma plus grande passion dans la vie est YouTube et ce n’est pas nécessairement facile de développer sa chaîne hors du « milieu ».
 
Le premier jour, j’étais plus qu’heureux d’habiter dans cette grande ville. J’ai toujours aimé les villes avec beaucoup de vie : Paris, Los Angeles et Miami pour ne nommer que celles-ci… Diversité dans les événements, les magasins en voulez-vous en voilà, les restaurants pour tous les goûts et les créateurs comme moi sont au rendez-vous. Le premier choc que j’ai eu est qu’à Montréal, les rapports humains sont plus impersonnels et rapides. Je suis comme le gars qui est tout joyeux au comptoir et qui s’intéresse aux gens en général, mais tu n’es pas à la bonne place mon beau ! Ensuite, j’ai commencé des cours en science politique, LMAO parfois je fais des mauvais choix, mais je vais conserver les détails pour un prochain article, mais ça n’a pas été facile ! Une autre difficulté rencontrée est la solitude et je dois dire que je n’ai jamais été aussi bas à ce niveau. J’ai quelques amis/es à Montréal, mais ils sont principalement de mon réseau YouTube et ils sont tous très occupés. J’étais souvent seul et je n’avais jamais habité seul. Je suis un gars plutôt réservé au premier regard, mais j’ai besoin de parler et là je ne sociabilisais presque pas. J’ai dû traverser cette période et j’ai vraiment trouvé ça difficile, jusqu’à me coucher avec les larmes aux yeux presque chaque soir. En plus, je n’arrivais pas à me trouver de boulot. Chaque soir, que je me sentais seul et me questionnais, je regardais au-dessus ma décoration sur laquelle il est écrit: « Chase your dreams» (poursuis tes rêves). Je me disais: « Jimmy, tu as des rêves qui sont une motivation pour toi dans la vie et ils te rendent heureux, alors fonce et tu vas voir la lumière au bout du tunnel ».
 
J’aurais pu mettre fin à mon séjour à Montréal, mais j’ai décidé d’affronter les défis qui se présentaient devant moi. J’ai fini ma session en politique et maintenant je suis accepté en communication socionumérique et en commercialisation de la mode. J’ai trouvé un travail dans une boutique que j’aime beaucoup. Je commence à développer mon cercle d’amis/es. De plus, je suis très créatif, depuis mon arrivée. J’ai tellement d’idées que je veux concrétiser et j’ai plein d’opportunités qui se présentent à moi. Je suis content d’avoir eu raison devant les personnes qui pensaient que je retournerais à Québec. Je déteste donner raison à ceux qui ne croient pas en moi !
 
Je souhaitais finir cet article en disant aux personnes qui vivent quelque chose de similaire que la vie nous met souvent au défi, mais nous devons continuer le combat. Je sais que ce n’est pas toujours facile, mais tout finit par s’organiser et tu seras d’autant plus fier d’avoir été jusqu’au bout de l’aventure. Si tu choisis l’autre option, ne considérez pas ça comme un échec, mais comme un apprentissage pour revenir encore plus fort ! La vie est trop courte pour avoir des regrets, alors FONCEZ !

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez écrire votre commentaire
S'il te plaît, laisse ton prénom